Je suis la résurrection et la vie; celui qui vit et croit en moi ne mourra jamais.
Jean 11:25

 

Souvenons-nous de notre confrère décédé dans la gratitude et la prière.

Notre divin Sauveur a appelé à la vie éternelle


 

P. Karl Hoffmann

RIP: 15/12/2020 - Berlin

Le P. Karl Hoffmann est né le 2 février 1940, en la fête de la Présentation du Seigneur, à Berlin-Dahlem et quelques jours plus tard, le 11 février 1940, en la fête de Notre-Dame de Lourdes, il a été baptisé. En 1944, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, sa famille est évacuée et vient de Berlin à Haren an der Ems, au nord de Meppen. De retour à Berlin, il fréquente l’école de 1946-1958, y compris l’école du commerce. Il a reçu sa première communion le 16 avril 1950 dans l’église Salvator, à Berlin-Schmargendorf. Il a reçu le sacrement de confirmation le 13 octobre 1952. En 1958, il commence une formation de trois ans comme employé de banque à la Deutsche Bank à Berlin, qu’il termine avec succès en 1961.
Étant actif dans l’apostolat des jeunes de la paroisse Salvator, il a été encouragé à devenir Salvatorien par les confrères qui y étaient responsables de la pastorale. Mais il a été particulièrement impressionné par le 78e Congrès catholique, qui s’est tenu à Berlin du 13 au 17 août 1958 et auquel Karl a pu participer en tant que responsable de la jeunesse et acolyte. La devise de cet événement «Notre préoccupation est l’être humain - notre salut est le Seigneur» a eu un effet sur lui et est devenue sa devise personnelle.
Les expériences de la vie communautaire, du travail avec les jeunes et du Congrès catholique l’ont poussé à rejoindre la Société du Divin Sauveur le 1er avril 1961. Il a d’abord fréquenté l’école professionnelle tardive de Kaltenborn-Jammelshofen (Eifel) et a commencé le 11 octobre 1963, jour de la fête de la Mater Salvatoris, le noviciat à Passau. Exactement un an plus tard, le 11 octobre 1964, il est devenu membre de la Société, en prononçant ses premiers voeux. Il a ensuite commencé ses études de philosophie et de théologie au Catholic University College de Passau, qui ont été interrompues par le semestre 1966-67, qu’il a achevées au English Heythrop College des Jesuites, près d’Oxford. Avec la profession perpétuelle le 11 octobre 1969 et l’ordination du diaconat le 1er novembre 1969 par l’évêque Anton Hofmann dans la cathédrale de Passau, la période de formation académique s’est terminée.
Karl Hoffmann a passé l’année pastorale à Hildesheim. En tant que diacre, il a vécu et travaillé dans la communauté des Salvatoriens qui s’occupait de la paroisse Liebfrauen à Hildesheim. Il y a été ordonné prêtre le 6 janvier 1971 par l’évêque Heinrich Maria Jansen. Le père Karl a célébré sa première messe le 10 janvier 1971 dans l’église des Salvatoriens à Berlin-Schmargendorf, puis a été nommé aumônier de la paroisse St. Gottfried à Münster à partir du 1er mars 1971. Il y a reçu une formation spéciale en matière de conseil matrimonial, familial et de vie et s’est occupé du travail des jeunes dans la paroisse.
Après cet apostolat, le 31 juillet 1977, il a pris la responsabilité de la paroisse St. Pius à Neuss le 1er octobre 1977 en tant que curé et a également été le supérieur de la communauté salvatorienne. Le 17 janvier 1981, il a été présenté à sa fonction de supérieur et de trésorier de la communauté salvatorienne de Steinfeld (Eifel).
Le 17e chapitre de la province d’Allemagne du Nord s’est réuni du 26 au 30 décembre 1985 à Horrem et a élu le père Karl Hoffmann comme nouveau provincial ; le mandat a débuté le 1er mars 1986. Au départ, il était également le supérieur de la communauté de Cologne à partir de mars 1991 - avec le transfert du siège officiel à Münster - en même temps que le supérieur de la communauté de cette ville.
Le XVème Chapitre Général des Salvatoriens, qui s’est réuni à Cracovie (PL) du 7 juillet au 6 août 1993, a élu le Père Karl Hoffmann comme 9ème Supérieur Général de la société religieuse internationale, qui a pris ses fonctions le 1er novembre 1993 à Rome. Pendant son mandat de Supérieur général, le Pape Jean-Paul II a visité la Maison mère le 19 mars 1999, ce qui a permis d’avancer le procès de béatification de notre Fondateur, le Père François Marie de la Croix Jordan. Même en tant que supérieur général, le père Karl a toujours été pasteur. De nombreux confrères rapportent qu’ils ont été impressionnés par le fait que le P. Karl, lors des visites canoniques, prenait toujours la première initiative pour visiter les confrères individuellement plutôt que d’attendre qu’ils viennent le voir. Sa gentillesse humaine et sa proximité ont fait que les confrères ont senti que le Père Karl était d’abord leur confrère et ensuite seulement leur supérieur. Dans le même sens, il était très important pour lui de toujours s’adresser aux confrères sur la toute première page de «Informationes SDS» afin de partager ses réflexions avec eux.
En 1999, il a cédé la responsabilité de la direction à son précédent vicaire, le père Andreas Urbanski (+2019), et a commencé une «période sabbatique» en Suisse, qui comprenait une étude biblique de quatre mois en Israël. Il retourne dans sa province et même dans sa ville natale au début de l’année 2001 et est à nouveau responsable de la communauté des Salvatoriens de Berlin.
L’archevêque Georg Cardinal Sterzinski l’a nommé «Conseiller spirituel des assistants pastoraux et communautaires» le 1er janvier 2002 et comme Conseiller spirituel du séminaire archidiocésain le 1er septembre 2009. Il a également été confesseur permanent à la cathédrale de Hedwig à Berlin. Pendant de nombreuses années, le père Karl a été membre du Conseil presbytéral de l’archidiocèse de Berlin. Le père Karl avait le don exceptionnel de gagner les gens au Christ et, en tant qu’ami paternel, de leur permettre de faire l’expérience de l’amour et de la bonté qui sont apparus dans le Christ. Ses manières fines, correctes, humaines, aimables et aussi réservées lui permettaient de créer une atmosphère dans laquelle les gens pouvaient s’épanouir. Il a organisé d’innombrables retraites au cours de toutes ses années de service et a ainsi mis les gens en contact avec Dieu.
En 2018, on lui a diagnostiqué une démence, à la suite de quoi il a demandé à être libéré de ses fonctions officielles dans l’archidiocèse de Berlin. Même si la démence augmentait de plus en plus, le père Karl a toujours gardé sa bonté. Il était de plus en plus dépendant du soutien et de l’accompagnement de ses confrères et amis, qu’il récompensait toujours par un sourire et un «Merci». Au cours des dernières semaines de son pèlerinage terrestre, sa force physique a considérablement diminué. Au cours d’un séjour à l’hôpital, il a été infecté par le virus Covid-19, où le 15 décembre 2020, le Sauveur a rappelé son fidèle serviteur et notre cher confrère le P. Karl.