Nous Contacter           

       

Première Supérieure Générale de la Congrégation des Sœurs du Divin Sauveur

Thérèse von Wüllenweber naquit à Castle Myllendonk, Mönchengladbach, Allemagne, le 19 février 1933. Elle alla en pension chez les Sœurs Bénédictines à Liège, Belgique, de 1848 à 1850. En 1853 et en 1867, elle suivit des missions paroissiales des Jésuites et participa à une retraite en 1856 ; tout cela eut une grande influence sur elle et enflamma chez elle une vocation missionnaire.
 
Lorsqu’elle tenta de clarifier sa vocation en 1857, elle entra chez les Sœurs du Sacré Cœur à Bloemendaal, Pays-Bas. Pourtant elle quitta l’ordre en 1863, car elle se sentait incapable de s’engager dans une congrégation dont le but principal était l’éducation. Essayant toujours de mettre sa vocation au clair, elle passa de courtes périodes chez les Sœurs de l’Adoration Perpétuelle et chez les Sœurs de la Visitation. En 1875, en présence de son directeur spirituel le Dr von Essen, elle prononça un vœu privé pour s’engager dans les missions. Dans un ancien couvent à Neuwerk, Allemagne, elle s’occupa d’orphelins et offrit à des femmes plus âgées l’opportunité de vivre une vie communautaire. Pourtant, elle continuait à ressentire des difficultés à réaliser sa vocation et elle poursuivit sa recherche d’une communauté missionnaire.
 
Le 25 avril 1992, elle répondit à une annonce placée par le Père Bonaventura Lüthen concernant la Société Apostolique d’Enseignement. Le Fondateur, le Père Jordan, lui rendit visite le 4 juillet 1882 et il resta trois jours. Il fit une forte impression sur elle et le 5 septembre 1882, elle devint la première femme membre du Premier Degré de la Société Apostolique d’Enseignement. En 1883, le Père Jordan établit un groupe de sœurs à Rome mais demanda à Mère Marie de rester à Neuwerk comme sœur de la Société Catholique d’Enseignement. Pourtant, des problèmes se posèrent avec les sœurs à Rome et le 13 octobre 1885, elles furent séparées du Père Jordan. Elles existent toujours sous le nom des Sœurs de la Mère des Douleurs. En 1888, le Père Jordan appela Mère Marie à Rome. Il trouva une maison pour les soeurs à Tivoli et le 8 décembre 1888, elle et deux autres ont reçu l’habit des mains du Père Jordan. Le 25 mars 1889, elle prononça ses vœux perpétuels chez les Sœurs de la Société Apostolique d’Enseignement et fut nommée supérieure.  
 
En décembre 1890, trois sœurs furent envoyées à Assam, Inde. A la fin de 1892, près de 50 sœurs et novices se trouvèrent dans la maison de Tivoli et elles furent envoyées dans diverses parties du globe. En 1894 une épidémie de typhus éclata à Tivoli, et sept sœurs moururent. Cela a provoqué l’accélération du déménagement vers Rome. Mère Marie des Apôtres a été élue supérieure général à l’unanimité, au cours du premier chapitre général des Soeurs du Divins Sauveur en 1905. Elle mourut le 25 décembre 1907, après une courte maladie. En reconnaissance de ses vertus personnelles, de sa confiance en la Divine Providence et de son engagement pour les missions, elle fut béatifiée le 13 octobre 1968. Le jour de sa fête patronale est le 5 septembre.

************************************************

Franciscus Jordan

Seigneur,

aide-moi, montre-moi le chemin, Sans toi, je ne puis rien, j’espère tout de Toi. En toi, Seigneur, j’ai mis mon espoir, jamais je ne serai confondu.

Salvatoriens dans le Monde

Angleterre  Albanie  Allemagne  Australie  Autriche  Bélarus  
Belgique  Brésil  Cameroun  Canada  Colombie  Comores  
Congo  Écosse  Équateur  Espagne  États-Unis  Guatemala  
Hongrie  Inde  Irlande  Italie  Mexique  Monténégro  
Mozambique  Philippines  Pologne  République_Tchèque  
Roumanie  Russie  Slovaquie  Sri_Lanka  Suriname  
Suisse  Taiwan  Tanzanie  Ukraine  Venezuela